NSR SLOT CARS & SPARES

Entretien avec Maurizio Ferrari, Mr Slot.it & Policar (part3)

Entretien avec Maurizio Ferrari, Mr Slot.it & Policar
Entretien avec Maurizio Ferrari, Mr Slot.it & Policar

Troisième et dernière partie de l’entretien avec Maurizio Ferrari. Dans ce billet en guise de conclusion nous avons demandé à Maurizio comment il projetait les marques Slot.it et Policar dans l’avenir.

Cet entretien avec un Maurizio, fabricant de slot car, est une chance pour nous sloteurs de comprendre comment se passent les choses avant que nous puissions rouler sur nos pistes avec les bolides que préparent ces fabricants. Ces quelques questions ont permis de réaliser, que leur travail n’est pas simple et que de satisfaire tout le monde en innovant et en faisant des choix était quelque peu compliqué.

Après la partie, actualité et la sortie de la première GT3 de Slot.it, la Maserati Grantourismo (voir l’entretien Part1), les questions sur le travail des deux marques (voir l’entretien Part2), tournons-nous vers l’avenir.

SCPL’annonce des nouveaux projets, est-ce l’abandon progressif des Groupe C ou des voitures déjà existantes ?

MF – Il est vrai que nous avons fabriqué presque toutes les Gr.C, mais nous fabriquons maintenant un tout nouveau moule à savoir les Jaguar XJR10 et XJR11. Les pièces sont en cours de fabrication. Nous avons été très en retard, mais comme je l’ai dit, nous avons traversé des moments très difficiles dans la fabrication, donc plusieurs projets ont été suspendus. Il y a encore des voitures Gr.C qui méritent d’être fabriquées, il s’agit plutôt de voir si nos clients veulent une Toyota TS010, une Jaguar XJR14 / Mazda MXR01, une Ford C100, ou non…

Slot.it - Jaguar XJR10
Slot.it – Jaguar XJR10

SCPEst que slot.it, comme d’autre marque s’intéresse à promouvoir des courses ou des championnats

MF – Oui, c’est une partie importante et malheureusement, le virus va sérieusement l’affecter. En fait, parfois nous avons fait un gros effort, mais les résultats étaient médiocres. C’est comme inviter des gens à une fête et voir une faible fréquentation, mais à d’autres moments, comme à Bruxelles pour les 24 heures, ou dans votre pays, les 24 heures de Cognin, nous voyons beaucoup d’enthousiasme et cela me donne un très bon sentiment.

SCPEn général comment vois-tu l’évolution du slot racing et selon toi quelles tendances vont se dégager.

MF – Oh c’est très difficile, j’aurais aimé avoir une Palantir (boule de cristal). Je pense sérieusement que pour la prochaine étape majeure, il est nécessaire de changer les pistes pour quelque chose qui libère le potentiel des voitures de course actuelles.

Regardez les voitures Slot.it, Policar ou d’autres constructeurs, la technologie permet des performances incroyables, mais là doit être un système de piste pour le soutenir et c’est exactement ce que nous attendons de la piste Policar. Je sais que cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais je pense que c’est une étape importante et variable.

Le numérique va continuer à grandir, (je sais qu’en France c’est déjà important pour les clubs) mais les coureurs de la vieille école ne veulent malheureusement rien à voir avec ça. Il s’agit d’une occasion manquée, car elle n’attire pas de nouveaux clients potentiels.

Enfin, nous voyons que pendant ce malheureux verrouillage, de nombreux utilisateurs ont ouvert les vieilles boîtes pleines de pistes et ont recommencé à jouer et je vois cela comme une lueur d’espoir dans les moments difficiles.

———————————————————-

SCP – Comme dit Maurizio, cette crise que nous avons traversée à quelque peu changé les choses et ce dans de nombreux domaines. Cela dit, il faut se réjouir que dans notre passion le slot racing, nous avons des gens comme Maurizio qui avance et ne restent pas passif par rapport au marché. En plus de 20 ans Slot.it et maintenant Policar ont beaucoup fait pour le slot et vont continuer.

Encore un grand merci à Maurizio pour son soutien, sa grande disponibilité et d’avoir participé à ce moment privilégié. Entre nous, cela nous a donné quelques idées que nous essayerons de mettre en place sur le site prochainement.

Retrouvez
la Partie 1
ou
la Partie 2
de l’entretien avec Maurizio Ferrari

2 réflexions sur “ Entretien avec Maurizio Ferrari, Mr Slot.it & Policar (part3) ”

  • 5 juin 2020 à 22 h 49 min
    Permalink

    Maurizio -Thank you for your interview (and thank Google for the translation). You have heard from me many times about the C-100 so let’s look at rest of Group C. As a Marketing person, I would think that the variations of the 962 have a long way to go. The different Aero, the sub-manufacturers, etc. would be logical if the other 962’s are still selling (my Kenwood is in the mail!!) – also the Spice cars could make nice compliments and plenty of variations. The other Toyotas as well. That Jag XJ-14 – if you could do a break-proof -mag held rear wing would be awesome!! Thanks again!

    Réponse
  • 8 juin 2020 à 1 h 32 min
    Permalink

    Une bonne voiture ….mais aussi une bonne piste….
    J’ai un circuit Ninco de 45mt
    Rapide……
    Dês que la piste en Policar est disponible je vais faire un essai…..
    Il faut une piste un peu abrasive et pas trop lisse……pour éviter les poussières après 2 ou 3 jours.
    Impatient de tester cette nouvelle piste Policar…….

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.